Go to top
Nos actions

Le Styrax au Honduras

L’« AMBRE LIQUIDE » D’AMÉRIQUE CENTRALE 

Le styrax désigne la résine provenant de l’arbre sauvage au doux nom de Liquidambar Styraciflua. Sous forme d’huile essentielle ou de résine, le styrax est utilisé dans l’industrie du parfum et de la cosmétique, notamment aux États-Unis et en Europe : confection de parfums de maison, aromathérapie, produits cosmétiques ou encore fixateur d’arômes. Même si on trouve l’arbre dans plusieurs pays d’Amérique centrale, le styrax est collecté et produit uniquement au Honduras.

 

UN CADRE DE PRODUCTION INSTABLE ET PEU DURABLE

Dès 2011, le NRSC est alerté sur les menaces qui pèsent sur la filière. La récolte de la résine styrax est confrontée à d’importants enjeux de durabilité : absence d’encadrement légal de l’activité, instabilité du marché, précarité des collecteurs, absence d’organisation des producteurs. S’ajoute une mauvaise gestion de la ressource forestière directement liée à une surexploitation de l’élevage de bovins, ce qui encourage le gouvernement à faire de ce parc national une réserve anthropologique. Une décision éventuelle qui pourrait supprimer la seule source de revenu des communautés  indigènes implantées depuis des générations sur ces terres. Un obstacle supplémentaire à de meilleures conditions de vie pour les communautés locales, dont le savoir-faire n’est par ailleurs que peu valorisé.

ACCOMPAGNER LA STRUCTURATION DE LA FILIÈRE

Préserver la culture, les traditions, les connaissances et pratiques des communautés indigènes sont un des principes fondateurs du NRSC. C’est dans ce contexte qu’un projet pilote sera financé entre 2012 et 2016 en collaboration avec l’Agence de Coopération Allemande (GIZ) et la Fondation Hondurienne pour la Recherche Agricole (FHIA). L’objectif principal du programme mis en œuvre a consisté à soutenir la création et la gestion d’associations de producteurs et à mettre en place de meilleures pratiques d’extraction minimisant les dommages causés aux arbres et à améliorer leurs rendements. Les producteurs ont également été formés aux mesures de santé et de sécurité sur leurs lieux de travail.

C’est avec le gouvernement hondurien que nous avons collectivement créé un registre des parties prenantes du styrax et défini des bonnes pratiques de gestion forestière afin d’assurer la durabilité de l’écosystème.

Ce programme a aussi permis de soutenir les revendications du peuple Pech, communauté locale ancestrale qui récolte l’ambre liquide depuis des générations. Conscient des enjeux et perspectives économiques de ces communautés, le gouvernement a finalement décidé en 2016 de sauvegarder leurs terres et leurs activités.

En 2017, la communauté Pech du Honduras a reçu le prix Equator du Programme des Nations Unies pour le Développement, en reconnaissance de son engagement social et environnemental.

À L’ORIGINE D’UN CERCLE VERTUEUX

En soutenant la formalisation d’une chaîne d’approvisionnement de styrax hondurienne transparente, équitable et plus durable, les producteurs ont vu leurs revenus augmenter significativement.  Dans ce contexte, les associations de producteurs ont pu reverser une partie de leurs gains dans des projets à haute valeur sociale. Cela a rendu possible la construction d’écoles, l’amélioration des centres de santé, la construction de bâtiments administratifs et la reconnaissance de leurs activités et savoirs faire par les institutions nationales et internationales.