Go to top
Nos actions

L’huile de Palme en Asie du Sud

UNE DEMANDE MONDIALE ET CROISSANTE

L’huile de palme est l’huile végétale la plus consommée de la planète. Elle est principalement utilisée dans l’industrie alimentaire, les biocarburants et aussi dans certains produits cosmétiques. Aujourd’hui encore, sa demande est en forte augmentation, principalement en raison de son prix bon marché et de ses propriétés physico-chimiques. L’exploitation des palmiers à huile est une activité très rentable. Cette oléagineuse possède le plus fort rendement à l’hectare. Elle attire donc les agro-investisseurs du monde entier qui cherchent de nouvelles terres pour y développer des plantations à grande échelle. Les petits producteurs s’y intéressent également, espérant améliorer leur niveau de vie avec ce revenu additionnel.

UNE SITUATION CRITIQUE

Dans les principaux pays producteurs d’huile de palme – comme la Malaisie et l’Indonésie – la déforestation massive s’accélère pour laisser place aux plantations de palmiers à huile. Ces forêts, parfois primaires, sont de véritables puits de carbone et viviers de la vie sauvage. Leur destruction engendre une escalade des rejets de gaz à effet de serre, une pollution massive causée par les feux et provoque une réduction de l’habitat de nombreuses espèces menacées d’extinction. Pollution, destruction des habitats naturels, pression sur la biodiversité et les communautés locales, les impacts sont nombreux et profonds. De plus, l’huile de palme est très difficilement traçable et les pratiques au sein des exploitations ne respectent pas toujours les droits du travail. Les certifications sont onéreuses et longues à mettre en place, surtout dans les plus petites exploitations. Pourtant, ce sont bien elles qui produisent aujourd’hui près de 40% de la production mondiale.

ENGAGÉS POUR UNE MEILLEURE TRAÇABILITÉ

Conscients du rôle modeste de notre industrie dans ce contexte difficile, le NRSC a souhaité toutefois adhérer dès 2013 au RSPO (Round table on Sustainable Palm Oil) afin de soutenir les principes de l’Huile de Palme Durable et de contribuer à la transformation de la filière par des pratiques plus respectueuses des hommes et de l’environnement. En 2015, le NRSC a souhaité mobiliser ses partenaires pour aller au-delà des critères de la RSPO et s’engager plus concrètement vers la traçabilité de l’huile de palme et des dérivés utilisés en cosmétique. L’association The Forest Trust a été missionnée pour accélérer la mise en place d’un système de traçabilité efficace.  Depuis 2016, près de 80% des volumes consommés par les membres sont peuvent être remontés jusqu’aux raffineries. Un important travail d’identification des acteurs clés des filières a été mené, permettant ainsi d’évaluer leurs techniques et leurs engagements et de les soutenir dans leur évolution.

 

LE MEILLEUR EST À VENIR

Le chemin est encore long. Améliorer la transparence de la filière reste un réel enjeu et nécessite de développer des outils spécifiques pour nos membres et leurs fournisseurs. Notre contribution réside aussi dans l’évolution des standards existants pour qu’ils intègrent davantage de critères. C’est également en poursuivant notre sensibilisation auprès de nos membres et en accentuant le dialogue avec les fournisseurs et l’amont de la filière que nous parviendrons à transformer positivement et durablement les pratiques. Le progrès est possible dès lors que tous les maillons de la chaîne sont mobilisés pour la transformation globale de la filière.